LA LIBRAIRIE DES INCONNUS
 8 LALEUQUEUE 76660 SMERMESNIL 
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
 
Vign_poesie200200

EN COURS DE MODIFICATION 

 

 POÉTIQUEMENT VOTRE 

27/05/15

Bonjour,

La librairie Des Inconnus ouvre cet Espace à tous les "poètes(tesses)" afin de leur donner l'occasion de partager les écrits, et d'échanger leurs avis sur tel ou tel texte... Vous êtes amateurs(trices) de Poésie transmettez-nous vos poèmes et nous les publierons. Cet espace ne peut vivre que par vous ! Soyez donc nombreux à venir proposer vos écrits, faites connaître autour de vous cet "espace" , invitez vos amis et lecteurs à venir déposer leurs commentaires. 

« La poésie, c'est tout ce qu'il y a d'intime dans tout» Victor Hugo 

Adressez vos poèmes à 

Lalibdesinco@outlook.fr

OU

lessien1954@live.fr

 

Joel DELAUNAY - Saisons

27/10/2015 14:52:22
Vign_248X48_all

 Le printemps.


Il pleut des fleurs, j'ouvre alors mon « paraflore », pour y recueillir mille pétales, et t'en faire une robe aux couleurs de tes yeux, aux senteurs de ton corps, a la douceur de ta peau, en t'appelant " pequeño ramo de amor ".... Quand s'illumine ton visage, de tes si beaux sourires comme des rayons de soleil dans un jardin d’amour, dans lequel je t’attends. Il pleut des fleurs, quand je sens battre mon cœur contre le tien, quand brillent les étoiles dans le bleu du ciel de la nuit, quand le noir de la vie s’éclipse aux éclats du bonheur, je t’attends. Il pleut des fleurs, puis j’entends couler ton sang dans mes veines, il pleut des fleurs qui jamais ne se fanent, illuminant l’espoir qui grandit en moi… C’est le printemps, il pleut des fleurs et je t’attends…



L’été
.

L’été est là dans le ciel, le soleil est au zénith, les tenues sont légères, les parasols en terrasses, les degrés nous chauffent le corps et le cœur, je t’attends… Les clapotis de la mer venant s’échouer à nos pieds éveillant en nous des envies d’évasion de grand large, là où le bleu du ciel épouse le bleu de l’océan, et se découpe les silhouettes de voiliers… Je t’attends à l’horizon… L’été est là dans le ciel. Plaisir des plages aux rires joyeux des enfants, odeur de crème solaire sur des corps luisants, regards dissimulés derrière des lunettes noires. C’est l’été dans le ciel, je t’attends au soleil de mon espoir. C’est la saison des rêves, des envies, des unions, des séparations, des projets, des moissons, je t’attends dans un champ de blé aux rouges coquelicots. L’été est là dans le ciel, je t’attends…

  

  L’automne.

Je regarde les feuilles tomber, assis dans ce kiosque, les arbres pleurent la fraîcheur de la nuit, qui s'égoutte en douce musique, dessinant des ronds sur ce plan d'eau où se mire le parc, étiolant sa beauté estivale en une image monotone. C’est l'automne et je t'attends, rafraîchi par cette brise légère, semblant accentuer la brume matinale, dans cette ambiance automnale, régnant dans ce parc et mes yeux… C’est l’automne, le temps me parait si long, qu’il me semble ne pas pouvoir admirer demain, comme je regarde ce beau matin, c’est l’automne et je t’attends…

 

L’hiver

Le blanc de mes hivers d’hier, ne sont que souvenirs d’enfants, se penchant sur les quelques jours des fêtes de Noël, les suivants ne sont que froidures et souffrances sans aucune importance… Le blanc de mes hivers d’hier, c’était franchir les quarante kilomètres nous séparant de la ville, pour découvrir vitrines illuminées et décorations scintillantes, une joie éphémère, une fois tous les deux ou trois ans… Le blanc de mes hivers d’hier, réveillent en moi des attentes comme éternelles, pratiquement jamais couronnées de succès… Le blanc de mes hivers d’aujourd’hui, par ce froid  freinant les ardeurs, réduisant toute vigueur, me réchauffe le cœur, je t’attends devant un chocolat… Le blanc de mes hivers, maintenant sous ces féeries de lumières, ces reflets de bien-être, ces hottes de père Noël débordantes de jouets du dernier cri, me font croire au bonheur, je t’attends pour le partager… Dans le blanc de mes hivers, je t’attends…

 

 Quincampoix, quelques jours avant l’automne 2015, suite à quelques commentaires que je faisais sur des posts mis en ligne sur Google plus, me sont venu ces textes, je vous en fais part, pour le plaisir de vous lire...

               

Carnet d'adresses de l'auteur

 

 

Publié par LA LIBRAIRIE DES ...  Ajouter un commentaire  0 commentaires





Auteurs et Titres

 Cliquez sur les liens verts pour accéder aux textes

(Les auteurs sont classés par ordre alphabétique de leur prénom)

 


 Anar76

Liberté Égalité Fraternité !     

Anette Lellouche

- J'imagine pas!

Bernaadette BOISSIE DUBUS

- Les tiges du temps

Cécile Aveline-Collot

Le Phoénix 

Native

- Jacques, l'intemporel (Hommage à Jacques BREL)

- LE PIAF (Hommage à Édith Piaf, née Édith Giovanna Gassion)     

Une étoile est née

Le Musicien des Mots

Céline Ansart

 - J'avais        

Regard

Christian Bailly

Aux poilus   

LOUPZEN - Dominique BELAN

- Marie-Laure

Francis Trelet

- L'arrivée du printemps

- La colère de la mer

- Coule l'eau Bourde

- Migrants

- Page Blanche 

- Colombe de la paix      

Vient l'automne.        

Caprices des Dieux       

Ce matin une rose       

Pluie de rêves          

Jeanine Ghirardelli

-Poème pour la fête des mères

- Mémoire d'une amie       

LÉGÈRE A TIRE D'AILES.          

Jérôme Fleury 

Une vieille dame pleine de verdeur   

Joël Delaunay 

- L'amitié avec un bel A...

- Mais qui êtes-vous, et ou êtes vous? 

- Saisons

- Son autre vie

- Tour du propriétaire

La couleur de nos bruits    

- A n'en pas douter      

 Josy Chalmet 

Hommage     

Parlez moi      

A l’abri des mots        

Mod Vareil

Femme Enfant

Toi, mon fils, mon cadet... La souffrance de mon cœur   

Marie Liehn

- Spleen       

Mélody Marine

 - Rien qu'un tout petit mot

 Marie-Paule Bétaille

- Tu habites...         

Michel Hallet  

- Le paon et le dindon

- Encore une petite fille abandonnée

Les morts ne devraient pas être obligés De s’excuser de ne plus être là.       

- Mélinda… ma mère, …une putain !      

- Il suffirait      

Hello Gepetto.       

Elle n'est pas ma mère...      

- Dieu est un pervers       

Adultère ou pas        

Pierre de coeur 

Le sonnet de ta beauté       

Ton nom    

Ange D'amour       

Valérie DARDENNE

- Un ange pour te murmurer

 

     Pour déposer votre texte

          CLIQUEZ ICI     

Vign_poesie200200
 
Vign_DM1212
 
BONJOUR VOUS ËTES LE: mon compteur VISITEUR SUR NOTRE SITE. BONNE VISITE !
 
 
Mars 2016
compteur de visite pour blog
Tout droit réservé sur l’ensemble du site