LA LIBRAIRIE DES INCONNUS
 8 LALEUQUEUE 76660 SMERMESNIL 
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
 
Vign_150150int

 Bonjour

Vous souhaitez répondre à "l'interview" de la librairie des inconnus Cliquez ici et par retour du courrier nous vous adressons le formulaire. Aucun renseignement fourni ci-dessous pourra faire l'échange de mailing ou autre. Nous conservons de façon strictement confidentielle les coordonnées que vous nous transmettez!
Francine MUSQUIN DUGUE
 
INTERVIEWS

MARIE-CHRISTINE CAVENELLE

15/01/2015 11:48:43
Vign_300300mcc2_all

1/ La première question qui me vient à l’esprit est : mais qui est Marie-Christine Cavenelle ?
Je suis une romancière. Je raconte des histoires. Je vis sur le Causse en Dordogne, la forêt est la clé de mon imaginaire. C’est comme si, tout à coup, un personnage caché derrière un arbre venait me tirer par les pieds. J’ai gardé une âme d’enfant ou d’adolescente, cela dépend des jours, mais cette fraîche rébellion soutient mon écriture. J’accepte toujours de faire confiance à mon personnage… je le suis, il m’embarque et le roman s’écrit comme à mon insu… enfin un peu, je crois.
Je suis une femme entière et ma sincérité trop brutale souvent écarte les fâcheux qui redoutent mes « coups de gueule »… Ne restent que mes amis, ceux qui comptent sur moi, ceux sur qui je compte. Mon refuge, c’est la fraternité, un vieux « dream » salement bousculé mais elle est la seule valeur à laquelle je suis fidèle ! Je suis une sensitive et j’aime la vie !

2/ Depuis quand écrivez-vous ?
J’ai toujours écrit, du plus loin qu’il m’en souvienne. Mais j’écrivais pour moi, sans souci de me relire, sans souci du lecteur. J’ai surtout beaucoup fait écrire. J’en suis très fière… mais c’est une autre histoire !

3/ Est-ce la première fois que vous éditez un ouvrage ?
Non. « Tendres cruautés » est ma 3ème publication, si l’on ne compte pas « Amoureux du Périgord » une publication collective de 27 auteurs du Périgord dont je fais partie. Le premier roman « Miroir sans tain » a été publié en 2010 et « La vie de Sacha » qui a obtenu le prix Saint-Estèphe 2014 est sorti en 2012.

4 / Quel est le conseil le plus important qu’on-vous-ai donné ?
De confier mes pages à des amis lecteurs incorruptibles et sincères et d’écouter attentivement leurs réserves.

5/ Vous avez sûrement des habitudes, des rituels… Comment travaillez-vous ?
Toujours sur l’ordinateur. Mon écriture me fait peur, sans être calligraphe elle me bloque ! Et puis il y a cette belle distance entre l’écran et soi qui fait de la main écrivante plus un lecteur qu’un créateur… Douce illusion, vraiment, de lire un texte qui viendrait d’un ailleurs… Quand ça coince, je sors dans ma forêt et comme le disait « Flaubert » je m’en vais au gueuloir !

6/ D’où puisez-vous votre inspiration ?
De l’observation. On m’a dit que j’étais comme un peintre de la nature humaine ! J’ai adoré cette formule… En fait, j’aime regarder et il est très rare que je juge ce que je regarde… Mon regard en toute simplicité me mène à mon ordi et je raconte, sans pathos, sans jugement. Souvent le regard est ironique, l’écriture caustique mais le regard a toujours ce je ne sais quoi de tendre ! J’ai beaucoup de tendresse pour tout ce qui est imparfait ! Alors bien sûr la nature humaine est une mine d’or.

7/ Comment construisez-vous vos personnages ?
Je leur fais confiance. Ils se construisent seuls. Vraiment. Je suis juste très vigilante à ce qu’il n’y ait jamais d’invraisemblance dans leur comportement. Leur histoire, ils me la murmurent à l’oreille… immense privilège.

8/ Vous identifiez-vous à eux ?
Non. Je ne crois pas. Je les raconte de l’intérieur, ça c’est sûr… donc je suis eux pour un instant, un instant seulement… l’instant de l’écriture ! Et c’est un pur bonheur d’être un autre et un autre encore… Comme dans les jeux où l’on gagne des vies !

9/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?
D’évacuer tout pathos… ça me semble essentiel… De toujours penser à l’espace de liberté du lecteur… Et encore de se lâcher et de se reprendre sans cesse. Laisser le temps au temps… Se relire sans complaisance… Ecouter la musique du texte et la plus grande vigilance pour l’entendre jusqu’à la dernière ligne.

10/ Quels sont vos auteurs préférés ?
La liste serait longue… J’aime la littérature russe du 19ème. J’aime Lautréamont et Maurice Blanchot. J’aime Beckett, Flaubert, Irving, Mauvinier… J’aime, j’aime, j’aime… La liste serait vraiment longue.

11/ Que lisez-vous en ce moment ?
Pour l’amour de l’Inde de Catherine Clément.

12/ Pouvez-vous nous parler de votre dernier livre publié ?
Oui. C’est un recueil de nouvelles : « Tendres cruautés », un vrai défi de me lancer dans l’écriture de nouvelles. La structure romanesque donne beaucoup plus de souplesse que l’écriture d’une nouvelle. J’ai pris beaucoup de plaisir à cette maîtrise de la concision… Tendres cruautés parce que tendresse et cruauté partagent le même lit dans ces petites histoires ! Je vous donne les titres… Ils parlent mieux du recueil que moi : « Rendez-vous chez le psy » ; « Tu peux toujours sourire » ; « Jonathan » ; « A nos morts » ; « To be or not to be » ; « Bouguenat-les-Nattes » !! Demandez le programme !

13/ Où peut-on se le procurer ?
Mon éditeur a hélas été mis en liquidation. J’ai donc récupéré la propriété intellectuelle de mes romans. Dans l’attente d’un nouvel éditeur, je les vends sur les salons, dans différentes manifestations et à demeure… Il est très facile de les recevoir en m’écrivant sur ma boîte mail :
mc.cavenelle@wanadoo.fr ou sur ma page pro facebook : https://www.facebook.com/pages/Cavenelle-Marie-Christine/362337633913963 et très bientôt sur mon blog qui verra le jour incessamment sous peu

14/ Travaillez-vous de nouveaux projets ?
J’écris tous les jours et il me semble qu’un joueur cherche à m’entraîner dans un nouveau roman. Projet informel encore. Je lui laisse le temps de s’imposer.

15/ Avez-vous des dates d’évènements à venir ?
Pendant une semaine je serai présente sur le stand « ARKA » de la foire exposition de Périgueux, les 16, 17, 19 septembre. En octobre on me verra au salon de Saint-Estèphe, le 12 Octobre… Cette ville a accordé à « La vie de Sacha », mon second roman, le prix Saint Estèphe 2014. De nombreuses dédicaces prévues en Aquitaine essentiellement cet automne.

16/ Où peut-on suivre vos actualités :
Présentement sur ma page facebook : https://www.facebook.com/pages/Cavenelle-Marie-Christine/362337633913963 et très prochainement sur mon blog… Je communiquerai le lien sur ma page.

 

Nous remercions Marie-Christine Cavenelle d'avoir accepté de nous consacrer un peu de son temps pour répondre à notre interview. 
Si vous aussi vous souhaitez être interviewé CLIQUEZ ICI

 

compteur visiteur

Publié par lalibdesincos •   Ajouter un commentaire  0 commentaires





Tout droit réservé sur l’ensemble du site